J’ai rencontré pour la première fois Jacquette Caroline de Florans née de Cordoüe en 1833 en lisant les lettres que lui adressait sa « grand-mère d’Aurons » la marquise de Cordoüe (appelée maman Doüe par ses petits et arrière-petits-enfants) née Geneviève-Claudine Le Bault :

Ce 28 décembre 1833, elle lui annonçait l’envoi « d’une boîte de sucreries, des pommes d’amour fraîches pour nos amours, du nougat … »